Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓
Dernières reviews Derniers articles

08/06/2017 - AoHa Ride

02/04/2018 - Terumi Nishii (2017)

14/09/2016 - WORKING!!

04/03/2018 - Ryousuke Nakamura (2017)

02/08/2016 - Ad Astra - Scipio to Hannibal

11/09/2017 - Naoki Kobayashi (2017)

13/09/2015 - Hajime no Ippo

28/02/2017 - Takeshi Honda (MCM London 2016)

23/08/2015 - DEADMAN WONDERLAND

01/12/2016 - Shingo Araki (1939-2011) Pupilles et Âme

News

26/03/2018 @ 20:16 | Anime | manuloz

Piano no Mori : une série télé produite sur les vestiges du studio Gainax

Piano no Mori - site officiel

 

Le manga de Makoto Isshiki, Piano no Mori, brille sous les meilleurs auspices, après une belle adaptation au cinéma par le studio Madhouse, et sous la direction de Masayuki Kojima en 2007, et avec comme assistant réalisateur Ryouske Nakamura dont vous pourrez lire notre interview ici. C'est aujourd'hui, à la télévision qu'il nous revient par le biais d'un anime TV pour la chaine NHK, et drôle de surprise, la production a été confiée à Gainax studio.

Gainax Studio, n'est pas à proprement parler le studio Gainax de Tokyo piloté par Hiroyuki Yamaga, mais la branche installée à Tôkyô de Fukushima Gainax, sans doute, il était plus facile de trouver des animateurs à Tôkyô pour soutenir leurs projets d'animation. Cela dit, le studio Gainax, l'original a soutenu l'installation de cette nouvelle structure et leurs offres d'emplois sont à son adresse. La meilleur solution pour le studio si l'affaire qui les oppose à khara, le remboursement d'un prêt de 100 millions de yens, fini de les mettre à genoux. Hiroyuki Yamaga navigue en eau trouble, et j'espere personnellement qu'il réussira à redresser la situation du studio, pour l'heure tous leurs projets ambitieux la série Akubi suru et le film Aoki Uru semble en stand-by. Il va lui-même réaliser une trilogie de films dans l'univers de Leiji Matsumoto pour le compte de Goodbooks. 

Pour finir ce tour d'horizon de la galaxie Gainax, Yasuhiro Takeda, l'autre fondateur du studio, finit de créer la structure Gainax Kyoto, ils sont en ce moment en plein processus d'embauche, le mois d'avril étant propice à cette activé au Japon. Il recherche des animateurs débutants et expérimentés, ainsi que des chargés de production. Fukushima Gainax poursuit son train de vie avec la production d'animation au format court, leur dernier projet : la promotion des aliments de la région avec "You can enjoy!".

La production de Piano no Mori est une belle opportunité d'associer leur nom à une belle série mettant en scène piano et musique classique.

L'équipe rassemblée porte une figure inattendue en son sein, la réalisation a été confiée à un novice qui ne vient pas de l'animation japonaise télévisuelle: Gaku Nakatani qui supervisait des scènes en 3d pour les films Dreamworks de 2010 à 2015, ce qui lui a permis entre autre de participer à la production de Dragon et Madagascar. Je suis assez curieux de voir ce qu'il pourra apporter à cette production, notamment dans l'utilisation de la 3D. Vous trouverez sur Vimeo sa démo réalisé en 2015. On trouve à l'adaptation du chara design, Sumie Kinoshita, une habituée aux productions Gainax depuis l'adaptation de Dantalian no Shoka. Elle a dernièrement adapté les designs de Girlish Number réalisé par Shota Ibata au studio Diomedae, également un transfuge du studio Gainax. Elle a également réalisé deux courts métrages pour Fukushima Gainax : "Graduation of Chika" et "Come back, tuna". L'animation est produite par Gainax studio comme évoquée plutôt, leur dernière production est visible sur youtube : Masamune Datenicle.

Dans une petite ville de province noyée par la forêt, les échos d'un piano se réverbèrent parmi les arbres, spectateurs figés d'une mélodie classique jouée avec une brillance désinvolte. C'est dans cette ville, que le jeune prodige du piano, Shûhei Amamiya, arrive après avoir quitté Tôkyô en compagnie de sa mère pour prendre soin de sa grande mère malade. Un élève à l'apparence studieuse qui dénote avec ses nouveaux camarades de classe chahuteur qui vont rapidement le prendre à partie. Le défi qui lui est imposé est simple, se rendre la nuit près du piano magique caché dans les profondeurs de la foret afin de le faire vibrer d'une douce mélodie, ou bien subir une humiliation publique en face de ses camarades de classe…  c'est alors que rentre en scène, Kai Ichinose, un jeune garçon n'ayant pas froid aux yeux qui affirme que le piano fonctionne et il est prêt à le prouver à Shûhei. Une belle amitié emprunte de rivalité débute entre les deux en particulier lorsque Kai débute sa formation auprès du professeur Ajino, et prend alors conscience de l'investissement que cela demande s'il souhaite devenir un pianiste classique.

La série débutera sa diffusion sur la chaine NHK le 8 avril. La série sera sûrement segmentée en deux saisons, Gaku Nakatani annonce 24 épisodes sur son profile Linkedin.

Staff

Supervision : Ryotaro Suzuki
Réalisation : Gaku Nakatani (Madagascar 3)
Structure scenaristique : Aki Itami (Aku no Hana), Mika Abe
Chara design / Supervision de l'animation :  Sumie Kinoshita (Dantalian no shoka, Girlish Number)
Direction artistique : Hirotsugu Kakoi (Luck & logic, Suisei no Gargantia)
Coordination des couleurs : Chie Yoshimura (Houkago no Pleiades)
Musique : Harumi Fuuki (Miss Hokusai)
Production de l'animation : Gainax Studio

[Commentaires (0)]

22/03/2018 @ 17:25 | Anime | manuloz

Megalobox : TMS serre les poings, nouvelle série pour l'anniversaire d'Ashita no Joe

Megalobox - site officiel

L'année 2018 marque le cinquantième anniversaire d'un classique du manga de sport, Ashita no Joe de Tetsuya Chiba (dessin) et Asao Takamori (scénario). Le manga publié en 1968 par la Kodansha, illustrait l'ascension d'un jeune orphelin à la dérive dans les quartiers défavorisés de Tôkyô jusqu'au sommet des rings de boxe. Le personnage de Joe marqua son époque, un Japon en pleine mutations sociales et économiques, mais dans lequel tous les japonais ne se retrouvent pas. Joe est devenu un porte drapeau lors des manifestations étudiantes de la fin des années 60… Une série d'évènements provoquera l'arrêt prématuré du manga suite à des pressions politiques.

Ramasser la paire de gant ne sera pas aisée mais Megalobox relève ce défi : cette nouvelle production qui porte l'état d'esprit de son aïeul aura fort à faire pour se défaire de l'ombre de Joe Yabuki. Lui qui a laissé une marque indélébile sur nos consciences avec son manga, mais également par l'adaptation anime impeccable d'une autre légende, Osamu Desaki, qui illustre la brutalité de l'univers par une mise en scène marquante. Alors, à quelle place cette nouvelle série pourra se placer au panthéon des série sportive ?

Le projet est ambitieux, c'est donc surprenant que la production ait confié la tache à You Moriyama, un débutant au poste de réalisateur, mais dont le long parcours en tant qu'animateur et designer est lui, plutôt engageant, et notamment sur les productions de Takeshi Koike (Redline) et Sayo Yamamoto, sur lesquelles il a souvent signé la conception d'éléments tels que des décors ou des accessoires. Un exemple sur la série de Tetsuro Araki, Koutetsujou no Kabaneri, où il a signé de magnifiques imageboards pour des éléments de décors ou certaine scène clé à découvrir sur le site de la série. Une opportunité à ce poste charnière s'est toutefois présentée à lui lorsqu'il lui a été confié la réalisation des cinématiques du jeu Ultra Street Fighter 4 dont vous pouvez découvrir un montage des prologues sur Youtube. Quant à sont approche sur Megalobox, les premières images laissent présager de bonnes choses ; on y retrouve bien une ascendance du style de Sayo Yamamoto, en particulier Michiko to Hatchin. Ce n'est peut être pas un hasard de trouver à la conception des personnages et à la supervision de l'animation Hiroshi Shimizu qui tenait déjà ce poste sur cette série.

Dans un future proche, où les disparités sociales sont clairement prononcés entre les privilégiés vivant dans une mégalopole aux tours de cristal futuriste (le district administratif), et les démunies vivants dans des bidonvilles saturés (la zone interdite)... nous rencontrons JD "Junk Dog", un combattant qui tente de survivre dans des rings de box underground où les paris sont souvent cruellement truqués. Aujourd'hui, JD monte sur le ring muni de ses gants et son exosquelette pour affronter un adversaire qui va éveiller en lui la flamme du défi.   

L'équipe de production comprend également, Jirou Kouno, qui propose un excellent travail de direction artistique, son expérience fait des merveilles dans les décors détaillés et à l'esthétique traditionnelle de la mégalopole futuriste ou de l'enchevêtrement naturel de bric et de broc d'un bidonville. On l'a vu tenir ce rôle sur la série Moomin (1990) que nous avions nous même pu suivre en France, et plus récemment il avait participé à la renaissance de Cobra (2010). Le scénario des 13 épisodes a été confié à des jeunes pousses dans l'animation : Katsuhiko Manabe vu sur des films et série live et Kensaku Kojima vu uniquement au cinéma, seront-ils retrouver la pate dramatique et la témérité de l'original ? Quant à l'animation elle est assurée par le studio historique de la série TMS Entertainment, on ne doute pas qu'ils proposeront un travail de qualité pour cette anniversaire événement.

La série sera diffusée à partir du 5 avril sur la chaine TBS. Un manga dessiné par Chikara Sakuma est également en cours de publication dans le magasine Shonen Magazine Edge depuis le 17 février.

Staff :

Réalisation : You Moriyama
Structure scénaristique : Katsuhiko Manabe, Kensaku Kojima
Chara design / Supervision de l'animation : Hiroshi Shimisu (Michiko to Hatchin)
Supervision de l'animation : Shingo Ishikawa (DBZ, Lupin the Third: The Woman Called Fujiko Mine), Kenji Hachizaki (Lupin the Third, Cybersix, Inuyasha)
Direction artistique : Jirou Kouno (Moomin)
Musique : mabanua (Kids on the slope)
Production de l'animation : TMS Entertainment

source : ANN.

source culturelle : Le chapelier fou.

[Commentaires (0)]

13/03/2018 @ 20:25 | Anime | manuloz

Hisone to Masotan : la nouvelle production qui rassemble BONES x Shinji Higuchi x Mari Okada

Hisone to Masotan - site officiel

Le studio Bones est une valeur sur dans le milieu de l'animation, la signature d'une collaboration pour la production de titre originaux avec le roi de la diffusion en ligne Netflix (au coté de Production IG), en est la dernière preuve et, lorsqu'il s'agit de l'adaptation de manga, ils sont souvent les premiers contactés par les grands éditeurs. Ils nous ont offerts, dernièrement, de très bons moments avec l'adaptation de Mob Psycho 100, ils ne pouvaient pas se tromper avec l'humour de ONE et la mise en scène relevée de Yuzuru Tachikawa… on pense aussi à My Hero Academia dont la saison 3 arrive le 7 avril, et Kekkai Sensen dont la saison 2 s'est terminée récemment.

Cela fait déjà 3 ans qu'ils n'avaient pas initié de projets originaux après Concrete Revolutio de Seiji Mizushima (Fullmetal Alchemist), mais l'attente est enfin terminée. C'est avec intérêt que nous suivons l'évolution de leur nouveau projet qui rassemble une sacrée équipe : Hisone to Masotan. Le projet est initié par Shinji Higuchi, un vétéran du studio Gainax qui a laissé son empreinte sur Honneamise no Tsubasa et Gunbuster et bien d'autres animes par la suite… il est également un spécialiste des effets spéciaux pour les kaiju eiga, il a réalisé dernièrement les films live de Shingeki no Kyojin et collaboré à la réalisation de Shin Godzilla auprès de son ami, Hideaki Anno. C'est surprenant de le trouver là, alors qu'il entretient une longue relation avec ses collègues du studio khara. Il est moins surprenant de trouver la scénariste star de l'animation japonaise Mari Okada à ses cotés pour l'écriture, elle a par ailleurs, signé la réalisation de son premier film au studio PA Works : Sayonara no Asa ni Yakusoku no Hana o Kazarou en salle au Japon depuis le 24 février.

Tous les espoirs sont permis dans cette série, une tranche de vie, celle d'une jeune recrue des forces aériennes d'autodéfense japonaises appelé Hisone Masakasu. La jeune femme s'installe dans la base de Gifu suite à son assignation, dans l'espoir de trouver un certain réconfort dans le confinement de l'espace militaire, car ce choix de carrière n'est pas hasardeux, non. Elle souffre de l'innocence de son franc parlé qui par certaines paroles malheureuses a pu blesser des proches. Alors qu'elle ne pouvait envisager de jouer un grand rôle au sein de son unité, une rencontre inattendue au fin fond d'un hangar va bouleverser sa vie! En effet, l'armée entretient des relations privilégiées avec les dragons depuis des temps immémoriaux… une collaboration qui permet aujourd'hui de les voir être pilotés!

Le design des dragons a été imaginé par Shigeto Koyama, le designer des FranXX de la dernière série de Trigger, mais aussi des mechas de Star Driver déjà chez Bones. Yoshiyuki Ito le vétéran du studio s'occupe de l'adaptation de chara design, toujours à ce poste clé depuis Fullmetal Alchemist en 2003, puis sur Soul Eater, Star Driver et Space Dandy - Ito l'Indétrônable. Le pédigré royal de la série ne s'arrête pas là, ils ont fait également appel à Shojii Kawamori le légendaire mecha designer de Macross à ce même poste sur la série, et Yoji Kaneko, l'un des meilleurs directeur artistique à conserver une pate traditionnelle, plonger votre regard sur son fabuleux travail sur les décors de Kill la Kill ou son court métrage pour Japan Animator Expo : Power Plant n° 33. Quant à la musique, elle est confiée à Taisei Iwasaki déjà vu à la composition sonore de Kekkai Sensen.

Enfin la réalisation a été confiée à un jeune talent très prometteur, Hiroshi Kobayashi, vu à la réalisation de Kiznaiver chez Trigger. Mission qui lui a été confié après avoir comblé toutes les attentes de ces supérieurs sur Kill la Kill et Black Rock Shooter, où il a cimenté ces relations avec le groupe du studio Trigger. Mari Okada travaillait déjà avec lui sur ce projet, et elle était déjà élogieuse : "M. Kobayashi est une personne sérieuse et sincère, j'ai rarement travaillé avec des directeurs plus jeune que moi, mais on peut toujours reposer sur lui" (lire itw complete en anglais). C'est par ailleurs, lui qui a fait le choix de laisser de coté l'action dans Kiznaiver pour s'intéressé d'avantage aux personnages. Il fait surtout preuve d'un grand flegme visuel incroyable, je vous renvois à l'épisode #1 de Kiznaiver pour lequel il avait signé le storyboard (extrait).

 

 

Hisone to Masotan, la série évènement du studio Bones, nous attend le 13 avril sur la chaine Tokyo MX. Un manga dessiné par le chara designer originale Toshinao Aoki, est en cours de publication dans le magasine Monthly Dragon Age

 

Staff

Idée originale : Shinji Higuchi, Mari Okada
Supervision : Shinji Higuchi
Réalisation : Hiroshi Kobayashi (Kiznaiver)
Chara design original : Toshinao Aoki
Chara design : Yoshiyuki Ito (Fullmetal Alchemist)
Mecha design : Shoji Kawamori (Macross)
Direction Artistique : Yuji Kaneko (Kill la Kill)
Design des décors : Akihiro Hirasawa (Macross Frontier, Appleseed XIII, Boogiepop Phantom)
Design : Okama, Shigeto Koyama (Star Driver)
Supervision 3D : Yota Ando (Concrete revolutio)
Coordination des couleurs : Yuko Kobari (Space Dandy)
Musique : Taisei Iwasaki (Kekkai Sensen)
Production de l'animation : Bones

Source : ANN.

[Commentaires (0)]

01/01/2018 @ 17:49 | Anime | manuloz

DARLING in the FRANXX: la première série mecha du studio TRIGGER

DARLING in the FRANXX - site officiel

Le bouillonnant studio d'animation TRIGGER, fondé par Hiroyuki Imaishi en 2011, s'apprête à déverser sur nos rétines affamées leur première série de mecha : DARLING in the FRANXX, son équipe de choc n'avait pas touché le sujet depuis Gurren Lagann produit chez Gainax en 2007. Accrochez-vous car le sol va trembler sous le poids des Franxx à partir du 13 janvier 2018 sur la chaine Tokyo MX.

Vous trouverez ci-dessous la présentation de l'histoire selon la plateforme de streaming qui diffusera la série en France (Crunchyroll.fr). L'intrigue classique d'une série de mecha qui joue sur le mystère de son univers :

" Dans un lointain futur, le Terre est en ruines et l’humanité s’est retranchée dans une ville fortifiée mobile, Plantation. Un quartier, Mistilteinn, est dédié à la formation de jeunes pilotes qui ne connaissent rien du monde extérieur. Leur seul but dans la vie est d’apprendre à piloter des robots, les Franxx, afin d’affronter un mystérieux ennemi géant mais invisible. Parmi eux, Hiro (Code 016) était un enfant particulièrement doué, promis à devenir un grand pilote, mais qui a eu le malheur d'échouer ! Mis au rebut, son inaptitude à piloter le condamne à l'oubli. Un jour débarque une jeune fille appelée Zero Two dont le visage est orné de deux cornes. Elle le désigne d’office comme son nouvel équipier…"

L'équipe assemblée fait bien sûr rêver : Atsushi Nishigori retrouve ses anciens camarades dans leur nouveau terrain de jeu pour réaliser la première grande production mecha du studio TRIGGER (Kill la Kill). Il avait lui déserté le premier le studio Gainax, fort de la réputation acquise en signant les personnages de Gurren Lagann et Panty & Stocking, pour réaliser le rêve d'une vie piloter l'adaptation du jeu Idolm@ster au sein du studio A-1 Pictures. On lui confia la réalisation en plus de s'octroyer de dessiner lui-même les personnages, mais aussi de s'attacher à l'écriture du scénario. Nous avons écrit un long sujet sur son parcours à lire ici.

Ici le scénario est imaginé par Naotaka Hayashi dont la renommé dans l'écriture s'est faite dans les jeux interactifs tels que ChäoS;HEAd, Steins;Gate, et Robotics;Notes pour les sociétés 5pb et Nitro +. Il a moins d'expérience dans le découpage d'un scénario pour un format série, rôle qu'il a uniquement tenu sur la série Plastic Memories (2015), toutes lacunes qu'il pourrait avoir seront comblées par Nishigori qui l'assiste.

Hiroyuki Imaishi, son complice de toujours sur les bancs du studio Gainax depuis la formation du duo infernale sur l'épisode 7 de Puchi Puri Yushi (2002), l'accompagne pour pimenter la vivacité des scènes d'action. Seront-il capable de supasser les combats survitaminés au nekketsu de Gurran Lagann ?

Les autres postes clés de la série sont occupés par les amis du studio Trigger! Tout d'abord, Shigeto Koyama, le talentueux concepteur des robots géants de la série Star Driver et fidèle acolyte d'Imaishi depuis les débuts du studio avec Kill la Kill, est de la fête et réalise ici un dessin original (très) proche de celui de la série du studio Bones. Les personnages sont signés par l'excellent Masayoshi Tanaka, élevé au rang de star grâce à sa participation au film de Makoto Shinkai, Kimi no na wa, l'évènement cinéma de l'été 2016 au Japon, il signe des personnages au style simple et concis qui tranchent avec l'extravagance et l'allure des robots pilotées en couple. On peut ajouter à cela, un plus jeune talent du studio : Shota Iwasaki qui se charge du design des Kyoryu, les ennemis mystérieux qui attaquent nos héros, il a également un très bon coups de crayon, c'est lui qui a donné vie aux personnages de Punchline pour le studio MAPPA.

DARLING in the FRANXX est également une co-production avec le studio A-1 Pictures qui avait donc produit la première série du réalisateur Idolm@ster. Il ramène dans l'équipe Toshifumi Akai au poste d'assistant à la réalisation. Il s'est fait remarquer dernièrement à la réalisation du clip Shelter de Porter Robinson, il a aussi participé régulièrement à iDOLM@STER, en tant que directeur de l'animation, c'est un talent à suivre. A noter également la présence du studio khara d'Hideaki Anno à la réalisation des éléments 3D tel que la forteresse mouvante Plantation, ou des éléments de décors lors des scènes d'action selon le réalisateur, qui tient toujours à priviligier l'animation traditionnelle pour les mecha.

 

Malgré une intrigue classique, l'atmosphère dégagée par ces premiers visuels attise la curiosité, elle semble nous transporter dans un univers partagé avec les travaux de Kunihiko Ikuhara/Takuya Igarashi. J'espère secrètement qu'un épisode ait été offert à Ikuhara, après tout, il avait été invité sur épisode #2 de Die Buster de Kazuya Tsurumaki, une série qui rappelle aussi très fortement ce nouveau projet. Les gens de khara eux pourront peut être se libérer de la production d'Evangelion pour signer un storyboard, une habitude chez eux depuis Kill la Kill.

Staff :

Réalisation : Atsushi Nishigori (Idolm@ster)
Assistant à la réalisation : Toshifumi Akai (SHELTER)
Structure scénaristique : Atsushi Nishigori, Naotaka Hayashi (Plastic Memories)
Character Design/Supervision de l'animation : Masayoshi Tanaka (Toradora, Anohana)
Mecha design : Shigeto Koyama (Star Driver)
Kyoryu Design : Shota Iwasaki (Punch Line)
Mistilteinn Design: Shouko Nakamura (Penguin Drum)
Musique : Asami Tachibana (Haikyu!!, Seraph of the End)
Direction artistique : Satoru Hirayanagi (Guin Saga, Death Parade)
Création des décors : Yoshinori Shiozawa (Reideen, Sword Art Online)
Supervision de la 3D : Ryuta Undo (Sword Art Online), Shogo Tsurii (Japan Animator Expo)
Supervision de la photographie : Yuya Sakuma (Idolm@ster Cinderella Girl)
Supervision des scènes d'action : Hiroyuki Imaishi (Gurren Lagann, Kill la Kill)
Coordination des couleurs : Kazuko Nakashima (Sword Art Online)
Production de l'animation : TRIGGER, A-1 Pictures

[Commentaires (0)]

09/08/2017 @ 13:54 | Événement | Rukawa

Doujin d'animateurs au C92 Natsu Comiket 92

Cette année c’est la première fois que je retourne au Japon depuis que j’ai commencé à faire cette liste de doujinshi attendue par 3-4 pequenots sur Terre. Faut avouer que je n’y était pas allé depuis 2012 pour aller voir Evangelion 3.0, mais cette année est spéciale vu que ce sont les 10 ans de Gurren Lagann et que je pensais que Hiroyuki Imaishi et ses potes prépareraient un truc.

Le Comiket, c’est le super marché géant de la publication amateur. Cela peut être autant de la documentation sur les plus jolis train du monde, un DVD de charmantes cosplayeuses quasi-dénudées, un recueil de poème, ou simplement de la pornographie dessinée c’est-à-dire du hentai.
Mais ceci ne nous intéresse en rien ici, puis qu’on vous fait un listing de doujinshi d’animateurs.

 

Cette année c’est une mangaka qui a été en charge d’illustrer le catalogue, qui, même si elle a une carrière professionnelle, c’est pourtant sous son pseudo Tosyo qu’elle se présente pour occuper le cercle  pour Ayumi Fujimura. Elle a été en charge d’adapter Tales of Legendia entre 2006 et 2009, c’est peut être l’une des oeuvres qui peut vous mettre la puce à l’oreille, vu que le rest n’est pas sorti de l’archipèle du Soleil Levant. Vous pouvez aller lui rendre visite en 東7あ43b.

Vendredi, principalement le jour de Kancolle et de Touhou.

東C02a    Emperor    Un des rares animateurs présent le vendredi, Koutarou Nakamori, je n'ai absolument occupe idée de quel série il s'agit. Peut-être encore du Kancolle ?
東シ27b    Heart doujou PooP Plusieurs bouquinss pour Shizue Kaneko. D'abord l'imageboard d'un short nommé Ookii 1 Nensei to Chiisana 2 Nensei, ensuite les corrections du film Monster Strike Hajimari no bashou e, et enfin un recueil d'image de 36 pages tout en couleur.
東シ34a    atmosphere    Mai Yoneyama, Shuhei Handa et Shouta Iwasaki AKA tarou2, dont j'oublie toujours le vrai nom et que je suis obligé de googler. Du Splatoon. A votre avis, sont-ils Team Mayonnaise ou team Ketchup ?
東シ37a    Hirano ya Honma    Cercle du couple Toshiki Hirano et Narumi Kakinouchi, réalisateur et mangaka de Vampire Princess Miyu.

Samedi, c'est le jour principalement des anime Sunrise et autres séries de gros robots, ainsi que les séries pour filles comme Osomatsu-san, Tiger & Bunny & PreCure et grosse nouveauté cette année du Yuri!!! on ICE.

東A17a+b BBM+BKM     Benkeidou, l'un des cercles qui sera le plus rapidement sold out. Ici le power of characters de Terumi Nishii, le dernier Yoshihiko Umakoshi, et Manabu Nii qui présente ses illustrations entre 2013 et 2016. Revente des Jun'ichi Hayama Illustration 3.
東A27a    SHOWTIME    Illustration de PreCure par Nishiki Kitaoka.
東A29a+b    Takai shiro no otoko    Le nom du cercle de Noboteru Yuki signifie Le maître du haut château. Le character designer de Lodoss et de Escaflowne est un homme de goût. Comme à son habitude, quand il vend un doujinshi, c'est un pavé gros comme un dictionnaire de 3 kg. Aujourd'hui c'est 160 pages de Yamato 2202.

東A30a    Souomusou    Le nom du cercle de veut rien dire mais Takashi Mamedzuka nous vend ici un doujinshi sur Rem de Re:Zero très intéressant.
東A33a+b    Kajishima Onsen    Masaki Kajishima, créateur de Tenchi Muyoh.
東A37a    Aikusooru    Pas vraiment d'informations, mais le doujinshi de Shuuhei Yamamoto a pour couverture Aqua de KonoSuba, une série sur laquelle il ne semble pas avoir travaillé ?
東A37b    Big Detester    Cercle de Yuuki Fukuchi, qui propose des illustrations de Garupan, soit Girls and Panzers pour les non-initiés.
東A38a    Burning G    Stand des amoureux des gros robots et des jolies filles. On change les animateurs mais pas les thèmes. Cette fois leur voisin ne sera pas Masami Obara mais ce n'est pas grave, Yousuke Kabajima a quand même 20 ans de carrière ! Il sera accompagné de Ryouta Ura, qui fera de son côté des filles mignonnes pour l'équilibre.
東A38b    Takahashi to Shibata    Comme indiqué, cercle de Katsunori Shibata & Mizuga Takahashi.
東A40a    Paros Special    Doujinshi de 160p, avec des illustrations, des eyecatchs et des trucs pas très fanservice comme Daimidaler ou Highschool DxD par Junji Goto. Participation de quelques guests. Un achat indispensable si vous aimez les grosses poitrines et les pingouins.
東A44b    Dai-kyuu Keikaku    Une animatrice mignonne, Akane Yano, qui dessine des filles mignonnes qui font des choses mignonnes.
東A47a+b    Dai Chou Tamashii+Mutaguchi-kamiten    Du gattai de folie, Masami Obari à côté du couple Hiroki Mutaguchi et Satomi Watanabe.


東A47a Nadegata circus Les auteurs du manga Ultraman en parution chez Kurokawa : Eiichi Shimizu & Tomohiro Shimoguchi. Ils ont dessiné un truc qui ressemble à du Kamen Rider.
東E08a    Ekkurashushu Stand de Kazuhiro Fukushi. Zero info.
東E08b    Musashino ON DEMAND    Yuusuke Kawakami a rassemblé quelques potes pour faire des esquisses.
東E16a+b    Imago Husks   Illustration d'un anime obscure pour moi, Schwarzesmarken, par Shu'ichi Hara le character designer, accompagné par Toshiya Kawano a designé les personnages secondaires.
東F15a    Tanashisakai    Esquisse et autre genga par Hiroshi Tomioka. Du Love Live, du WIXOSS et du iM@S Cinderella.
東J46b    Sepia Denryoku    Cercle de Satoshi Kubo, avec un doujin qui rassemble des corrections de Days, Planetarium, Kami-sama hajimemashita OAD. Aussi quelques trucs sur Working!!! et Card Captor Sakura, mais j'ai pas compris le kanji.
東K16a    Afro Born    Ah! Je crois qu'il est là tous les ans, mais je l'oublie à chaque fois car Afro Shin'ichi Watanabe ne dessine pas. Aucune idée de ce qu'il vend, promis je vais lui dire bonjour.
東J-01    Yami no mahoujin    Cercle de Kazuhiro Soeta, qui n'a pas du tout parlé de son doujinshi sur Twitter.
東O37b    STUDIO KOMOHIDE    Dans la description, ya écrit SRX, je suis pas sûr mais c'est peut être du Symphogear RX, dont parle Hideto Komori.
メカ咲き    東S24b    Mechasaku    Du SD Gundam par Sakiko Uda
GLOSSY    東シ45a    GLOSSY    Habituellement appellé fluffy×fluffy, le cercle de Kouji Haneda a changé de nom. Cela devrait rassembler ses illustrations twitters.
あめがすき    東シ46b    Ame ga suki    Cette fois Atsushi Saitô est accompagné de Sei Komatsubara. Saitô a dessiné d'innover et de dessiner un manga, pendant que  Komatsubara a compilé ses illustrations Twitter et des trucs en relations avec son boulot.
東ハ53a    Factory Kyano    Stand qui célèbre les 50 ans de Choujin Locke. Du beau monde, Michitaka Kikuchi, Atsuko Ishida, Nobuteru Yuki, Jun'ichi Hayama, Nobuyoshi Nishimura, Kazuhiro Soeta)
東ヨ24b    Studio Saults Walt    Stand du vétéran Kazuo Tomizawa, animateur Saint Seiya et ancien du studio Z. Il y vendra un gengashuu de plusieurs travaux, un receuil en couleur sur Saint Seiya, et un e-conte d'une pub Ashita no Joe pour un soda gazeux.
東ヨ35b    Saka-ya    Un tout jeune animateur nommé Kazuya Sakamoto, qui a été intervalliste sur G-Tekketsu. Encouragez le, c'est un homme de goût, parmi les illustrations dessinées, il y a le Getter Robo.

Et enfin, le Dimanche, le jour qui nous intéresse le plus. C’est parti pour le flood.

東あ01a    Okotanpeko    Le nom du cercle de Tomoyasu Kurashima est un anagramme de Pettanko, soit Fille plate. Pourtant je vois quelques filles à grosse poitrine dans le lot.
東あ02a    Kagurake    Du Infinite Stratos pour Hiroyuki Furukawa.
東あ02b    Alternate seven    Pas d'info sur le doujin de Ryuuta Baba.
東あ03a    Moko note    Entre autre des illustrations de iDOLM@STER Cinderella par Ryouta Kuratani.

東あ03b    Trace Paint Illustrations originales de Minoru Homura et de ses amis dont Keisuke Furuichi. Cette année Kengo Saitô tape l'incruste pour vendre ses gribouillages de Little Witch Academia.
東あ04a    Now printing!    Compilation des corrections de Masakazu Yamazaki. Eromanga-sensei cette année.
東あ04b    Nagareboshi    Griboullages de Kazuaki Imouto.
 東あ05a+b    Hachi no kono sato+Propolis    Cercles de Kou Yoshinari et de Tokuyuki Matsutake. Cette année la principale attraction est un bouquin avec des explosions, ONCE AGAIN, par Masakatsu Sasaki. Reventes des anciens exemplaires de ce qu'ils ont vendu au C91.    
東あ06b    Frontier Child    Yoshihiro Watanabe, pour des griboullages de Love Live en couleur.
東あ08a    Musashiseki Bombers    Trois vétérans du studio Hercules, Mitsuru Obunai, Ken Ôtsuka et Keisuke Watabe nous présente leurs dernièrs travaux.
東あ08b    Taiko no tsuki    Railgun certainement pour Yuu'ichi Tanaka.
東ち09a    Barikios    Kazuto Arai nous présente deux bouquins : un manga de 64 pages et un gengashuu de 60 pages.
東あ09a    Anime Fuuraibou    Cette année Shingo Fujii partage son stand avec Takeshi Morita. Du Eromanga-sensei et du PreCure A la Mode entre autres.

東あ09b    Kasetsu Sumai 1    Esquisses de KonoSuba par Hiroki Yakou.
東あ10b    Tanpopo Kingdom    Comme c'est l'été, Shinpei Kobayashi s'est amusé à dessiner les filles et Fate Grand Order en maillot de bain.
東あ11a    TEAM Imozuka    Illustration de filles mignonnes chez Satoshi Ishino.
東あ11b    Studio Nishigaikan    Yasuhisa Katou, pas d'information.
東あ12a    Shishi za ryuusei gun    Gengashuu de Yasuomi Umetsu, avec du Touken Ranbu.
東あ13a    Gocky Club    Kidou senkan Nadesico a 20 ans cette année, Keiji Gotô lui rend un petit hommage.
東あ15a    Color Box    Livret compilant les illustrations de plusieurs animateurs, dont Satoshi Koike, Kousuke Kawamura, Yasunari Nitta, Erukin Kawabata, Noritaka Suzuki et Daisuke Kitagawa.
東あ15b    Fukuda Noriyuki shiki    Correction et compilation d'animation qu'il a fait en solo de Noriyuki Fukuda.
東あ16a    Tanashi Production    Cercle de Yutaka Nakamura, qui nous compile Sword of the Stranger.


東あ17a    Kim Core    L'animateur coréen Kim Sejoon toujours au rendez-vous. Du OnePunchMan, entre autre.
東あ17b    Tamago-ya    Du Nanoha en petite culotte sur le stand de Hitoshi Miyajima.
東あ19a    Amarillo    On dirait bien que c'est le premier doujinshi de Hiroyuki Teruo.
東あ19b    Matsukaze Koubou    Hey, grand nouvelle, Mieko Hosoi a ouvert son compte twitter ! Se série de doujinshi sunnyrain memories devient un light novel, nommé Yakusoku~Sunny rain memories~, et l'auteur du livre sera Ryousuke Nakamura. Deux livres seront en vente sur ce stand, du Fate Grand Order et un livre des décors de Hidetoshi Kaneko, directeur artistique de Grimgar et de Lodoss.
東あ20a+b    Honoo Production    Kazuhiko Shimamoto, l'ancien camarade de classe de Hideaki Anno et de Hiroyuki Yamaga s'essait à faire des filles mignones on dirait bien. Ne vous inquietez pas, il y vend aussi des choses viriles.

東あ54a+b    Cimetery Hill+CCMS    Je pensais que Hiroyuki Imaishi rendrait hommage à Gurren Lagann, mais ce sera juste quelques illusrations qui se battent en duel. Dommage. Cinq bouquins en vente sur ce double stand. D'abord une réédition du gengeashuu de Takafumi Hori. Un receuil d'illustration de Luluco, et un bouquin de Imaishi contenant du Luluco et un autre de Shigeto Koyama.
東あ55a    Dandebatake    Cercle tenu par Risa Miyadani, qui nous propose du Aikatsu.
東あ56a+b    PASTA'S ESTAB.    Ici, il y a Range Murata, le character designer de Last Exile.
東い01a    NEW BLACK SUN    Swimsuit comme nom du doujinshi de Kenta Taniguchi, avec sûrement des persos de Hinako Note ?
東い01b    Takehiro Miura    Takehiro Miura.
東い02b    Osarusan-kai    Des esquisses et des cartes postales dessinées par Yasunari Nitta. Il sera accompagné par Rin Shimotsuki pour du Touken Ranbu.
東い03a    Gag no Oana    Des versions rough des dessins de Tomotsugu Sakakibara.
東い04a    Decisive Project    Un jeune animateur qui a travaillé sur Re:Zero, nous dessine encore du Rem & du Ram.
東ち01a    Yuuki fuchuucho    On a enfin decouvert son identié, il semblerait que ce soit Takuya Miyahara. Cette année il vendra du Aikatsu, mais il lui reste de son doujin de filles kawaii de l'hiver dernier.
東ち01b    Arukohomeru    Des dessins originaux de Tatsuro Kawano.
東ち02a    PomPom Purin    Cercle avec des gengashuu d'animateurs d'Ôsaka : Yuuji Nakazawa et Toaru Yoshida.
東ち02b    Hairaito    Notamment du genga de Symphogear GX par Fumiaki Kouta.
東ち03a    imgnation    Apparemment, Sunao Chikaoka nous dessinera des filles en maillot de bain.
東ち03b    Three Cups of Tea    Quelques kouhai anonymes de Masaaki Iwane
東ち05a    anime sijyuku    Corrections de trucs sur lequel a travaillé Yasuo Murui pendant les 3 dernières années.
東ち05b    Sanfura    Pas d'info pour Shin'ichi Yoshida.
東ち07b    Motion Sketch Dessins Twitter et inédits de l'animateur chinois Chengxi Huang, aussi connu sous le nom de Seki Ko. C'est sa première fois, toute toute première fois.
東ち08a    R.M. Cercle du duo Rie Ishige et Maho Takagi. Deux livrets chacune, mais seule Maho Takagi sera sur le stand, soyez gentils avec elle !
東ち08b    Jankikkizu    Doujinshi collaboratif de Takayuki Sano et de Reiji Saitou.
東ち10a    198x Cercle du vétéran Manabu Ohira, qui nous fait des esquisses.
東ち10b    st.BREAK    On ne présente plus le cercle de Shin'ya Ôhira. Flip note full color pour lui et ... un livret de Atsushi Yano contenant les layout d'un certain Itano-san... Ichirô Itano ?
東ち11a    egocoroking     Des filles mignonnes qui travaillent par Shuu'ichi Iseki.
東ち11b    Coton 100%    Le grand retour de Akemi Hayashi, avec des dessins originaux.
東ち12b    GENPROOM    Anthologie d'un manga d'horreur par Gen Satou.
東さ31a    IRICOMIX    Volume 6 de Halloween Pajama, le manga de Yasuhiro Irie. Reste également des exemplaires tomes précédents. Il prévoit un kickstarter pour financer le prochain volume en anglais !

東つ01a    Okome Children Des dessins par 5 animateurs amis, avec un peu de tout, du Osomatsu-san, du Splatoon, ou encore du Dennou Coil.
東つ01b    Miso Graphics    Des genga de KonoSuba et quelques autres esquisses par Yasuhiro Itou.
東ほ02a    Megumi    Des illustrations de Shelter, le video clip à la musique pourrie mais à l'animation intéressante par Megumi Kouno. Le réalisateur du clip, Toshifumi Akai en profite également pour y vendre ses doujinshi à lui sur Magi et iM@S.

東ほ02b    Satosute    Des illustrations d'anime que Satoshi Yamaguchi aime bien et un livre de correction de Tomoaki Takase.
東エ56b    urgved    Gengashuu des travaux de Tomoyoshi Tsuchiya.
東エ57a    Enpen fusa    Griboullage et gengaa de Takashi Mukouda.
東プ32a    Mayu Tokage    Mayu étant le pseudo de Shun Enokido et Tokage celui de Takahito Sakadzume. Gengashuu Fate/Grand Order de 300 pages.
東プ32b    Rikittekusu    Egalement du FGO pour Makoto Iino.
東シ19b    Menkei    Cercle tenu par Takuya Tani. Deux exemplaires full color, un est consacré à Umi Sonoda de Love Live et l'autre des filles mignonnes de divers anime.
東シ20a Denatsu onshitsu kara kara meguru tomato    Nom de cercle compliqué pour Mitsutaka Echigo. Elle dessine ici du Love Live.
東シ28a    Koukidou Printai    Du Love Live pour Kanta Suzuki.
東シ28b    tabgraphics    Pas d'info pour Hiroyuki Ota.
東モ47a    white DK    Un fanbook de Working!! vendu par une jeune animatrice, Nozumi Toshiyoshi.
東J10b    Akaru-tei    Des carte postales et une compilation d'images pour Hayato Hashiguchi.
L14a    S.B.P.    La même chose qu'au Studio Saults Walt le samedi, pour ceux qui aurait raté leur chance. Ou bien juste l'e-conte de Ashita no Joe ?
東U31a    Family Abe    Doujinshi compilant des gengashuu de la famille Abe, papa Kunihiro Abe, maman Michio Abe et leur fille Ayumi Abe.
東Z20a    Pakopii    Cercle de Akio Watanabe. Si vous aimez le moe, c'est pour vous.
東Z23a+b       Mutekei Romance    Je ne suis pas sûr, mais je crois que Yoshitoshi ABe prépare un manga.

OK c’est fini pour les doujinshi, mais dans les choses que je n’ai pas mentionné pas dans les précédents articles, c’est qu’il y a aussi des stands professionnels qui vendent des tas de goodies à la con, comme des dakimakura, des portes clefs, mais aussi des livres de productions.
Chose peu étonnante vu son succès l’année passée, mais le otsukarebon de Yuri!!! on ICE se vendra pas chez les amateurs, mais chez les pro sur le stand de MAPPA. Un otsukarebon, c’est un livre souvenir sur la série, composé de otsukare, qui est une formule de politesse quand on prend congé après le boulot style “on a bien travaillé on peut se barrer à la maison” et de hon, qui veut dire livre.

C’est donc chez les pro que se trouve l’habituel bouquin à acheter de chez WEB Anime Style, et bien cette année, il y a deux. D’abord un gengashuu des travaux de Mitsuo Iso, avec qui on ira boire des bières avec plaisir en Allemagne, vu qu’il est l’invité de la Connichi 2017. Il sera bien sûr achetable plus tard sur Amazon, mais sans le flipbook exclusif du C92.

 

Et le second, c’est fois un recueil de ses illustrations de Tadashi Hiramatsu, que ce soit des illustrations de licence d’anime ou de simples pubs. Qui est livré avec l’e-conte de l’opening de Dennou Coil.

 

[Commentaires (0)]

19/05/2017 @ 18:10 | Anime | Rukawa

Lou et l'île aux sirènes, un chant de louange pour Masaaki Yuasa ?

Yoake tsugeru Lu no uta - Site officiel - Twitter

L'année 2017 est celle de Masaaki Yuasa. Si l'annonce d'un prochain remake de Devilman pour 2018 a été une surprise, elle ne fait suivre qu'une année assez chargée avec pour le réalisateur avec deux projets cinématographiques. Le premier, Yoru wa mijikashi arukeyo otome, est sorti le 7 avril dernier. Celui qui nous intéresse particulièrement est le second projet, Yoake tsugeru Lu no uta sort aujourd'hui vendredi 19 mai 2017 au Japon, et sera distribué en France par Eurozoom sous le titre Lou et l'île aux sirènes, qu'on connait aussi sous le titre international de Lu over the Wall. Pour ceux qui ne souhaiteraient pas attendre le 30 août, Il sera également présenté au Festival international du film d'animation d'Annecy en avant-première.

Le réalisateur a un complexe, si ses oeuvres sont plutôt appréciés, ils ne sont pas spécialement recommandés. C'était les principales critiques qu'il recevait. Ce qui l'a poussé à faire ce film, c'est pouvoir montrer qu'il peut faire quelque chose que les gens aiment et ils peuvent les recommander à autrui. Il choisit donc un thème assez universel, celui du jeune garçon qui s'ouvre aux autres.

Dans le village d'Hinashi, Kai est un lycéen avec des difficultés pour exprimer ses sentiments envers son père et son grand-père. Ce qui ne l'empêche pas de les exprimer en chanson qu'il partage sur internet. Un jour, alors qu'il file sur l'île Merfolk avec deux de ses camarades de classe, Yuho et Kunio, il fait la rencontre de Lu la petite sirène. Des liens se créent, et Kai devient peu à peu capable de lui parler de ce qu'il ressent. Mais les villageois ne l'entendent pas de cette oreille, car pour eux, les sirènes sont synonymes de désastre.

Connaissant les limites de ses propres designs, Yuasa y avait ce besoin d'adoucir son trait pas forcément très attirant et a donc opté pour une mangaka spécialisée dans le public jousei. A la conception des personnages, il a donc fait appel à Yôko Nemu, une mangaka inconnue en France. Sa première série à succès fut Gozen 3-ji no muhouchitai (3 volumes), prépublié chez Feel Young en 2008 et elle a récemment démarré Bonkura Bon-BonHouse dans ce même magazine. Son style est plutôt simple et agréable à regarder, on peut comprendre le choix du réalisateur, sachant que lui non plus n'est pas abonné aux fioritures et autres rajouts de détails superficiels.
Pour adapter ces designs, le réalisateur s'est adjoint d'un habitué fidèle, Nobutake Itô, qui avait déjà occupé le poste de character designer sur Kaiba et Ping Pong.

Trailer :

Une scène de deux minutes du film est également visible ici.

Masaaki Yuasa s'est également entouré de deux espagnols, en leur donnant la responsabilité de l'animation en Flash, Abel Góngora et Juan Manuel Laguna. Grande responsabilité, vu qu'en effet, le film a été principalement animé en flash, avec évidemment avant tout des dessins préliminaires à la main.

Staff :

Réalisation : Masaaki Yuasa
Structure scénaristique : Masaaki Yuasa & Reiko Yoshida
Musique : Takatsugu Muramatsu
Character design originel : Yôko Nemu
Character design : Nobutake Itô
Direction artistique : Hiroshi Ôno
Production : Science Saru

Pour finir, une exposition Pixiv Zingaro a lieu en ce moment au Japon. Quelques clichés sont disponible ici. Elle finira la semaine prochaine.

[Commentaires (1)]

05/04/2017 @ 18:30 | Anime | Rukawa

BORUTO raconte enfin son histoire, dattabasa !

BORUTO -NARUTO NEXT GENERATIONS- Site

L'adaptation de BORUTO -NARUTO NEXT GENERATIONS- n'a jamais été un secret de polichinelle et donc nous y voilà enfin. Cela racontera donc l'histoire du fils aîné de Naruto Uzumaki et de Hinata Hyûga, Boruto Uzumaki, et son complexe d'infériorité par rapport à son père absent.
Même si elle est considérée comme une adaptation, la série TV commence assez différemment du manga et publié une fois par mois dans le Shônen Jump.
Le manga dessiné par Mikio Ikemoto reprend en effet le film BORUTO avant d'embrayer sur une histoire inédite, tandis que la série TV commence quand Boruto entre à l'Academie des Ninja. La série semble d'ailleurs viser un nouveau public, essayant de ramener un nouveau public, avec des histoires qui seront principalement concentrées sur la vie scolaire de Boruto, du moins pendant un certain temps, avant certainement d'embrayer vers de l'aventure et des combats.

Il est évidemment recommandé de finir le manga avant de commencer cette série, mais je suis évidemment sûr que ceux qui sont intéressé ont également fini les adaptations des light novels "hiden", qui ont clôturé la série TV, qui racontaient entre autre, la jeunesse des ninja de Konoha, puis deux histoires concentrés sur  deux des personnages les plus populaires de la franchise, Sasuke Uchiha et Shikamaru Nara, avant de conclure sur la préparation du mariage de Naruto et de Hinata avec ses épisodes fanservice basculant du loufoque au nostalgique.

Quant à la diffusion française, fini le J+14, l'épisode 1 est disponible sur ADN.
Gratuitement en 480p et avec une meilleure qualité pour les abonnés.

Oeuvre Originale : Masashi Kishimoto, Mikio Ikemoto et Ukyô Kodachi
Réalisation : Noriyuki Abe
Character Design : Tetsuya Nishio & Hirofumi Suzuki
Sub Character Design : Ichirô Uno & Kôji Yabuno
Structure scénaristique : Makoto Uezu & Ukyô Kodachi
Musique : Yasuharu Takanashi
Production : Studio Pierrot


La première surprise est de voir que la réalisation a été confié à Noriyuki Abe, un grand habitué d'adaptation de shounen à succès, il a été le réalisateur de YûYû Hakushô et de Bleach également capable autant d'être fidèle que de sortir des clous comme il l'avait fait sur l'excellent Ninku. Avec lui, on peut être positif sur la qualité des combats dynamiques.

Si Hirofumi Suzuki continue de se copartager le poste de character designer qu'ils avaient sur Naruto, pour les personnages secondaire la position se voit adjoindre deux animateurs expérimentés qui avaient évidemment déjà travaillé sur Naruto.
Le premier Ichirô Uno arrive assez tard au poste de directeur de l'animation sur la série. S'il était déjà animateur sur la première série de Naruto et sur Naruto Shippuden jusqu'à l’épisode 129, il a surtout eu sa chance ailleurs pour le poste de directeur de l'animation. Il a ainsi travaillé sur Hajime no Ippo, Belzebub, Shirokuma Café, ou encore occupé le poste de character designer sur Soredemo sekai wa utsukushii et surtout Divine Gate, un anime réalisé par Noruyuki Abe. Il a toutefois pu participer à plusieurs films, Blood Prison, et The Last et évidemment Boruto en tant que directeur de l'animation. Ce n'est qu'en 2016 qu'il revient sur la fin de Naruto Shippuden, où il corrigea l'épisode 480, centré sur Hinata et Naruto, avant de s'occuper trois épisodes sur 5 de l'arc Sasuke Hiden.
Le second Kôji Yabuno, c'est plus ou moins la même histoire, simple animateur sur Naruto avant de revenir également sur Sasuke Hiden. Il avait cependant un beaucoup plus d'expérience, commençant à être animateur clef dès la fin des années 90, et ayant notamment travaillé sur d'autres séries produites par le Studio Pierrot comme Super Gals!, Shaman King ou Prince of Tennis. Sur Naruto, il avait également été un des directeur de l'animation sur Blood Prison et The Last. Il a cependant participé à pas mal de génériques en tant que simple animateur. Il a ainsi travaillé sur l'opening 9 de Naruto, et les 2, 8 et 9 de Naruto Shippuden.

 

[Commentaires (0)]



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Tout le monde en parle

Please RT